30b734ae2aa0da2c782915ae5941351f Témoignage - Soigner les angoisses avec l'hypnose

ME SUIVRE

  • Youtube
  • Facebook Social Icône
  • Linkedin
  • Gazouillement
  • Instagram
  • Pinterest Hypnose Lyon Frédéric

FREDERIC.FERRAND ​

Siret : 409 808 227 00055    NAF : 8690F   RC PRO - Responsabilité Civile Professionnel : AXA en partenariat avec le SNH

  • Graziella Tancredi

Témoignage - Soigner les angoisses avec l'hypnose

Cette jeune femme a réussi à se débarrasser d'images très négatives qui polluaient son quotidien dès la fin de sa consultation. A la clé, un véritable mieux-être et une meilleure estime de soi. Découvrez le témoignage de cette patiente qui a souhaité partager son expérience d'une séance d'hypnose avec Frédéric Ferrand.


Pourriez-vous nous parler de ce qui vous amené à consulter Frédéric Ferrand ?


Il y aura un avant et un après cette consultation avec Frédéric Ferrand. J'étais venue le voir pour soigner mon anxiété. Qu'est-ce qui m'amenait ? L'envie que ces images qui évoquent le malheur s'arrêtent enfin. Je les voyais constamment, elles faisaient partie de mon quotidien.


Par exemple, en période de chasse, c'était très présent. Dès qu'il y avait un tir, si jamais ma femme était partie promener le chien; j'avais dans ma tête l'image de ma femme qui revenait avec la chienne en sang, parce qu'elle s'était pris une balle. Ou si un avion volait dans le ciel, j'avais l'impression que si je le regardais trop longtemps, il allait se "crasher".


Depuis longtemps, j'avais ces angoisses et beaucoup d'images de mort. Et j'en avais marre. Je voulais que ça s'arrête. J'ai toujours vécu avec ces images funestes, mais j'en avais assez. J'ai souhaité consulter un hypnothérapeute pour faire cesser ça.


Pour réussir une séance d'hypnose, tout commence par la décision de vouloir changer.

J’y suis allée avec la décision d’aller mieux, de faire quelque chose pour que cela change. Cela doit venir de soi, pas des autres. C’est comme les croyances, c’est quelque chose qui nous appartient.





En fait, au début il y a le petit stress de se demander si ça va vraiment fonctionner, si ça sera enfin fini. Comme j’avais déjà fait une fois de l’hypnose plus jeune, je savais que cela pouvait prendre quelques semaines. Je me suis dit : au pire des cas, si cette nuit je refais un cauchemar, il ne faut pas que je me dise que ça n’a pas marché.


Comment s'est déroulée la consultation d'hypnose ?


A peine arrivée, on a discuté et il a très vite cerné le fond du problème. Je lui ai dit que j'avais la sensation de porter un sac sur le dos. Ce que je voulais, c’était le poser et ne pas repartir avec.

J'ai donc visualisé ce sac que je posais. Et il l'a pris (visuellement) le mal que je lui laissais. C’est à partir de ce moment là que j’ai compris que cette séance serait un succès.


La partie sous hypnose s'est concentrée sur un motif différent de celui pour lequel j’étais allée le voir initialement. Il s’est occupé d'un trouble que j'avais eu à l'âge de 17 ans. Même si on se persuade que c’est derrière nous, l’inconscient lui l’a toujours en tête.


Une fois que j’ai rouvert les yeux, je me suis sentie mieux, apaisée, en paix avec moi-même en fait. C’était plus mon cerveau qui devait prendre le temps d’accepter d’avoir laché ce sac que je me trainais depuis pas mal d’années.

C’est un peu comme si on perdait un membre de sa famille, mais qu’en fait, c’était bien de le perdre celui là. On est un peu déboussolée. 



Comment vous êtes-vous rendue compte du succès de cette thérapie brève ?


Très vite, il y a eu un coup de feu des chasseurs, et je me suis dit : tiens, je n’ai pas imaginé ma chienne. Ou alors, il y avait un avion dans le ciel. Et je n’imaginais pas qu'il allait se "crasher". Pour le problème qu’il y avait dans mon couple, c'est pareil.

Dans les deux jours, je me suis rendue compte que ça aussi c’était réglé.


C’est comme quand j’ai été licenciée. J'ai dit à mon patron que "de toute façon, je ne pouvais pas avoir de regrets, car j’avais fait tout ce que je pouvais". Cette phrase là, je ne pense pas que j’aurais pu la prononcer avant de rencontrer Frédéric. Parce que j’avais une très mauvaise estime de moi. A partir du moment où il a pris mon sac, il y avait déjà quelque-chose qui était enclenché. C’était très visuel, mais pourtant très imaginaire car il n’a pas vraiment pris le sac.





L’hypnose, si on y va en se disant c’est n’importe quoi ça ne marchera pas, ça ne pourra même pas marcher. Si on veut ne pas y arriver, il suffit simplement de se dire qu’on y arrivera pas, et c’est sûr: on ne va pas y arriver !


Fréderic Ferrand m'a vraiment aidée à aller mieux. Il m'a libérée d’une partie dont je n'avais plus besoin. Aujourd'hui, ma vie est belle et mon couple va très bien. Cela fait deux mois que je l'ai vu et une seule séance a été nécessaire.




Vous pouvez directement prendre un rendez-vous sur Doctolib pour une séance d'hypnose à Lyon ou au péage du Roussillon.


Pour en savoir plus sur Frédéric Ferrand, n'hésitez pas à consulter ses vidéos.

79 vues